Date

  • 24 janvier 2024
  •  

Lieu

  • Maison de la formation de l'emploi et de l'entrepreneuriat (MFEE)
  •  

Résumé

  1. 𝗟𝗘 𝗣𝗥𝗘𝗠𝗜𝗘𝗥 𝗠𝗜𝗡𝗜𝗦𝗧𝗥𝗘 𝗜𝗡𝗔𝗨𝗚𝗨𝗥𝗘 𝗟𝗔 𝗣𝗥𝗘𝗠𝗜𝗘̀𝗥𝗘 𝗠𝗔𝗜𝗦𝗢𝗡 𝗗𝗘 𝗙𝗢𝗥𝗠𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡 𝗘𝗧 𝗗𝗘 𝗟’𝗘𝗠𝗣𝗟𝗢𝗜


Le Premier ministre, Dr Bernard GOUMOU a présidé la cérémonie d'inauguration de la Maison de la formation de l'emploi et de l'entrepreneuriat (MFEE)

Cette maison est le fruit d’une synergie d'action entre l'Agence Guinéenne pour la Promotion de l'Emploi (AGUIPE) et l'Office National de Formation et de Perfectionnement Professionnels (ONFPP). Aussi, un catalyseur pour toute personne en âge de travailler offrant ainsi un accès facile à un large éventail d'opportunités en matière d'emploi, de formation et d'accompagnement entrepreneurial.



« Imaginez un lieu où les aspirations professionnelles se concrétisent, où les opportunités sont à la portée de main. C’est la vision que nous avons concrétisée avec les MFEE », a introduit le Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Alpha Bacar Barry. Il réaffirme ainsi que les MFEE seront le principal vecteur d’accès au monde du travail et à un emploi décent pour toutes les personnes en âge de travailler.

Le Premier Ministre a salué la synergie d’action créée entre l’AGUIPE et l’ONFPP par le ministre de l’Enseignement Technique. Selon lui, cette synergie montre à suffisance que les structures publiques peuvent collaborer et agir efficacement dans l’intérêt des Guinéens tel que prôné par le Chef de l’Etat.

Il a remercié les partenaires techniques, les partenaires au développement, ainsi que le secteur privé qui ont contribué à la concrétisation et à la mise en place des MFEE. Il a déclaré : « Ensemble, nous faisons un pas de plus vers un avenir où l’innovation, la croissance économique et l’épanouissement personnel seront accessibles à tous les Guinéens ».

Dr Bernard Goumou a aussi révélé qu’en 2024, le gouvernement place l’emploi au cœur de ses priorités. Selon lui, pour stimuler une économie, l’un des piliers essentiels est la relance de l’emploi. C’est pourquoi, il a déclaré : « En 2024, en plus des 20 000 postes prévus au niveau de la fonction publique, nous avons demandé au ministre de créer 20 000 emplois pour le secteur privé ».

Enfin, le Chef du Gouvernement, a mentionné que ce projet marque un jalon important dans le plan de la promotion au développement économique et de la prospérité : « Si le quota au niveau de l’administration publique est de 30%, du côté de nos mamans et de nos sœurs, nous demanderons que ce quota au service de la MFEE puisse aller entre 30% à 50% » suggère-t-il.

Le dispositif MFEE ambitionne de devenir la principale porte d'entrée vers le monde professionnel et l'emploi.

Contact Details